aisne.com
PRÄSENTATION SCHLACHTEN REGIMENTER FRIEDHÖFE MONUMENTE DOKUMENTE AKTE


A TOI ANDRE MARCELLIN - 03/05/2016
JE VOUDRAIS TE RENDRE HOMMAGE PAR CES QUELQUES LIGNES , TOI QUI EST MORT POUR LA FRANCE, TU ETAIS SI JEUNE , LOIN DES TIENS TA SOEUR MARGUERITE A DONNE TON PRENOM A SON SEUL FILS UNIQUE, QUI EST DEVENU MON PAPA , JE T AIE RETROUVE , ET DES QUE JE LE POURRAIS JE VIENDRAIS ME RECUEILLIR SUR TA TOMBE, ETANT DONNE QUE JE SUIS A QUELQUES CENTAINES DE KILOMETRES DE TOI JE PENSE A TOI , ET A TES CAMARADES QUI SONT MORTS COMME TOI POUR DEFENDRE UN PAYS QUI EST LA FRANCE

SYLVIE MARCONI

plus jamais cela - 28/04/2016
c'est une arrière-grand-mère qui le souhaite, mais pas les DIRIGEANT et les FINANCIERS

Monique Cotroux

à mon arrière grand-père que je n'ai pas connu - 22/11/2015
je t'ai enfin trouvé mon arrière grand-père Théophyle Baudry. Tu étais au 123ème RI et est décédé le 09 novembre 1914 sur le front dans l'Aisne... Je te rend hommage. Tu n'as pas connu ta fille (ma grand-mère. J'espère que tu n'as pas souffert de tes blessures. Je pense fort à toi

DOMINIQUE LE GOFF

A LA MEMOIRE DE MON ARIERE GRAND PERE - 24/11/2014
REPOSE EN PAIX SOLDATS DE LA GRANDE GUERRE 1914-1918 QUI QUE TU SOIT, CAR BEAUCOUP ON OUBLIE QUE CES VOS SACRIFICES QUI NOUS PERMETTE DE VIVRE DANS NOTRE BEAU PAYS LA FRANCE

JEAN PAUL RASSAT

Mémoires - 12/11/2014
Mon grand-père se trouvait à Vailly lors de l'offensive Nivelle, il y fut blessé au bord de l'Aisne, la plupart de ses compagnons sont morts à son côté. Nous avions fait, il y a quelques années, le voyage en sa compagnie sur les lieux des combats. A cette occasion j'ai vu mon grand-père pleurer ce qui a été un moment de tristesse partagée inoubliable. Il était chasseur au 24ème bataillon alpins. Pensée affectueuse aux familles de soldats morts pour la France.

Hubert Requiston

Pourquoi - Warum? - 09/11/2014
Diese Seite erinnert und verbindet. Wozu mussten diese vielen Menschen sterben? Jeder einzelne Kriegstote und sein persönliches Schicksal erinnert uns an die Fehler, die wir mit unserer Unwissenheit über unsere Freunde und Nachbarn gemacht haben. Aus unserer heutigen Sicht und mit unserem heutigen Wissen über die Vergangenheit dürfte es nie wieder Krieg geben.

Wolfgang Stiller

Hommage à mon Grand Père - 08/08/2014
Je tiens à rendre hommage à mon grand père, Paul Nicolas STEVENOT, du 332 ème régiment d'infanterie, disparu au Chemin des Dames à Vailly, le 30 octobre 1914, laissant 2 orphelins qui avaient déjà perdu leur maman 2 ans auparavant. Hommage également à tous ces combattants.

Danielle DEMANGE

mes pensées - 10/04/2014
que dire de plus mon grand pére est mort au chemin des dames le 3081917 je suis aller mettre des fleurs sur les tombes de ses copains mais hélas lui n as pas de sépulture d aprés la tranchée ou il est tomber j ai situer un champs de blés ...les coquelicots etaient fleuris ma penser va souvent vers lui et tous ceux qui sont tomber il faisait parti du 253éme RI

CHRISTIANE BRUNO

Hommage au frère de mon grand-père - 31/03/2014
Pour cette année du centenaire de la grande guerre je voulais rendre hommage au frère de mon grand-père, tué le 30 octobre 1914 a vailly /aisne et porté disparu. Il était au 287ème RI, 26ème compagnie de st quentin , natif de Bohain-en-Vermandois.

philippe blanchard

Hommage à mon Grand-père et mes grand-Oncles - 16/11/2013
A la veille du centenaire une profonde pensée à mon Grand-Père,tué sur le Chemin des Dames le 14 mai 1917,4 mois avant la naissance de son 4ème enfants,il a laissé 4 orphelins,une veuve et une maman,qui a perdu ses 3 fils morts au champs d'honneur, pour la France

ANDRE VLAEMINCK

Hommage à mon arrière-grand-père - 12/11/2013
Je tiens à rendre hommage à mon arrière-grand-père Lucien Mucher du 156ème régiment d'infanterie, mort au combat le mardi 17 avril 1917, tué certainement après le début de l'offensive Nivelle qui commença le 16 avril et qui fera des milliers de morts. Hommage à tous ces hommes à qui nous devons la liberté et un devoir de mémoire. Christophe Mucher

Christophe Mucher

Harris family tour - 18/08/2013
a wonderful memorial to all who died

Family Harris

c'était super!!!! - 11/06/2013
j'ai adoré la visite avec mon collège j'ai adoré la rencontre avec barroux! il est sympa!!

amand cuillier

Une super sortie scolaire - 29/11/2012
Nous avons fait une sortie scolaire avec ma classe, c'était super !! Nous avons appris pleins de choses ! Merci beaucoup pour la visite ! génigéniale ! Bisous Charlotte du college Jean Racine dans l'Aisne.

Charlotte Ramez

Quatre frères sur le chemin des Dames - 28/02/2012
Ils étaient quatre, frères de ma gand-mére paternelle. Tous périrent sur le chemin des dames. J'y pense trés souvent et je me dis ,POURQUOI? Didier Maurin.

Didier Maurin

thank you very much - 30/10/2011
dah beste mensen wij zijn vandaag zondag 30 november u bezoekt hier een prachtig monument chemin des dame.

jan campine

Emotions - 09/06/2011
J'ai 61 ans et passionné de ces conflits qui ont émaillé le 20ème siècle. J'ai visité dernièrement le Chemin des Dames et je garderais un souvenir inoubliable. je tiens à remercier et féliciter toutes celles et ceux qui oeuvrent passionnement au maintien en états de ces lieux de souvenirs. Je ne peux qu'encourager nos enseignants français et leurs élèves à organiser des visites historiques. Pensées respectueuses à ces milliers de soldats qui se sont battus pour notre liberté à tous.

Guy JAVERZAC

massacre au chemin des dames - 28/05/2011
Le cousin de mon père Ettore VIVALDO a combattu au chemin des dames dans le contingeant italien . Son bataillon de 400 effectifs a été quasiment annéanti . Tous les officiers et sous officiers morts. Lui simple soldat de 19 ans s'est mis à la tête des 27 survivants jusqu'à la victoire . Promu sur le champ adjudant de bataille il resta dans l'armée toute sa vie. Malgré le grand bénéfice emporté il nous a temoigné les horreurs de cette guerre et sa profonde critique sur les sacrifices humaines imposés.

Giorgio GIROMINI

On ne peut être insensible en passant par là ! - 21/01/2011
Depuis vingt ans nous nous rendons régulièrement chez nos enfants à Sillery, village détruit en 1918.

Simone VIRON

absence inconsolée - 17/11/2010
Comme ils nous ont manqué tous ces hommes jeunes qu'une hiérarchie incompétente et cynique a voué à la destruction. Votre souvenir éveille encore une grande émotion, bien que ma génération n'ait par bonheur pas connu la guerre. Tant d' d'horreurs perpétrées par d'autres humains fait peur aujourd'hui encore. Profonds regrets pour tous les soldats qui ont eu à subir çà ! J'éprouve une grande honte que la France n'ait pas encore exprimé ses regrets pour ces jeunes hommes qu'on a détruit. Et toutes les familles ont été marquées sur plusieurs générations.

Annick Kersulec

En leur mémoire - 08/04/2010
On ne peut oublier que vous vous êtes battus pour la liberté de votre pays la France et mort aux combats si jeune toi mon grand oncle Antoine DEMEURE Dit Vergétan, disparu au combat chemin des dames tu reposes avec tes camarades au cimetière soupir 2 dans l'aisne et toi François DEMEURE surnommé Vergétan comme ton frére tué à l'ennemi à la côte de Giesles prés de givenchy-en-gohelle et enterré à Renage dans l'isére si loin l'un de lautre nul ne peut imaginer ce que vous avez pu endurer pendant cette guerre interminable. Mais je sais à quel point on vous doit tous notre liberté. Merci au net d'avoir pu te retouver dans ce cimetiére de soupir2 ton petit neveu Thierry et toute la famille DEMEURE;

Thierry DEMEURE

HOMMAGE A MON GRAND PERE - 18/03/2010
Il avait 18 ans, il a perdu une jambe au chemin des dames. Il est toujours présent dans ma mémoire.

Patricia TERRISSON

Souvenir - 10/11/2009
A mon Grand-Oncle, je salut sa mémoire et je le remerçie ainsi que tous ses jeunes Soldat qui sont morts pour la défense de notre pays.

Marcel WESTEEL

Hommage à mon grand père - 04/11/2009
une profonde pensée pour mon grand père mort à craonne au chemin des dames un 4 mai 1917, 2 mois avant la naissance de son 3° enfant. Il a laissé une veuve dans le besoin et 3 orphelins. Nous les vivants, souhaitons de ne plus jamais voir cela.

Jean Alain CHATREIX

Hommage - 10/07/2009
je rend hommage a tous ces hommes qui se sont sacrifié pour notre liberté et que l'on ne les oublis pas GLORIA à mon arrière grand père Paul Dubuisson tué a virton en belgique le 22 aôut 1914

Eric Dubuisson

A mon arrière grand père - 05/05/2009
Merci pour votre site qui m'a permis de mieux comprendre ce qu'avait pu endurer mon arrière grand père adjudant au 103 ème régiment d'artillerie lourde et décédé suite à une intoxication au gaz lors de la bataille de la Malmaison. Les moyens de communication que nous avons aujourd'hui nous permette de dire exactement ce qui c'est passé. Profitons en et transmettons la mémoire de tous ces hommes à nos enfants pour qu'ils ne tombent pas dans l'oubli.

Hervé MARCHAND

UNE VICTOIRE JUSTE - 11/02/2009
CE N'EST NI LA FRANCE NI L'ALLEMAGNE QUI A GAGNE CETTE GUERRE MAIS LES POILUS

CORINNE BERGERON

Fusillés por l'exemple - 31/01/2009
Lhermenier, Baleux, Milhau et Regoudt furent fusillés le 22 mai 1916 à Roucy suite à une parodie de procès. A toutes les victimes de ces tribunaux iniques je dédie ces quelques vers : Ils se sont réunis la veille Pour condamner un innocent Dans cette salle du conseil On a jugé sans fondements Parmi de nombreux camarades Un type fut tiré au sort Pour l’échec de son escouade Il devait être condamné à mort Ce sont ces généraux français Aussi avides de promotions Que désintéressés quant à leurs sujets Qui fusillèrent sans modération Eux qui par leur incapacité Lors de ces offensives meurtrières Portent toute la responsabilité Des échecs de cette guerre Le brouillard masquait l’horizon Il faisait froid, c’était l’hiver Les soldats groupés par pelotons Attendaient l’arrivée de leur frère On l’attacha au poteau Proposant de lui bander les yeux Il refusa pour voir ces généraux Les yeux dans les yeux Il s’écroula sous les tirs Tué par ses camarades éplorés Comme des centaines d’autres martyrs Victimes de ces tribunaux improvisés Les années ont passé Leurs mémoires restent souillées Ils ont pourtant été sacrifiés Ceux que l’on refuse de réhabiliter.

ERIC VIOT

reconnaissance et respect - 25/01/2009
plus jamais cela! pour aller dans ma famille j'emprunte cette nationale 2 et à chaque aller-retour j'ai une pensée reconnaissante pour tous ces soldats, grâce à eux nous vivons libres et heureux quoiqu'en disent quelques esprits chagrins.

simone tocanne

Injustice, bêtise,...horreur - 11/01/2009
Ayons aussi une pensée pour les malheureuses victimes de tribunaux militaires inhumains tombées sous les balles françaises des pelotons d'exécution de leur propre division. J'en ai identifié 4 dans la nécropole de Pontavert, fusillés le 22 (ou 23 ?) mai 1916 à Roucy.

Michel Mauny

Promesse - 25/11/2008
Je suis de Fouquières Lez Lens dans le Pas De Calais, il n'y a pas très longtemps il y avait une exposition sur la première guerre, j'y ai découvert des choses sur ma famille mais également que de nombreux fouquièrois étaient morts à Craonne. Maintenant j'habite à Guignicourt et je promets de venir me recueillir pour eux mais également pour tous les autres morts si jeunes parfois.

Géraldine Quesson

Devoir de mémoire - 13/11/2008
Il est imperatif de donner conscience à nos enfants et petits enfants que s'ils grandissent en France c'est grace aux sacrifices et à l'immense courage de leurs aieux. Mon grand père est parti en 1915, il a combattu au chemin des dames et a été cité à l'ordre de son regiment lors d'un des derniers assauts le 23 octobre 1917,il est revenu en 1919 mais parlait peu de cette douloureuse periode.

Jacques Pellissier

EMOTION -11/112008 - 11/11/2008
Quelle intense émotion en me receuillant sur la tombe de mon grand père et surtout pour ma maman, que cet conflit horrible et stupide a privé de son papa, le voyant pour première fois ...dans ses pensées! Un moment à jamais gravé en noi.

Guy GUICHARD

EN HOMMAGE A TOUS - 10/11/2008
Un grand hommage à tous ses hommes morts pour leur Patrie, ne les oublions pas.

Stephane HERVE

Plus jamais ça - 24/08/2008
Beaucoup de courage pour tous ces soldats, du respect pour les supèrieurs, que de vies brisés, d'orphelins, veuves, de mères pleurant le fils ou les fils. Surtout que les générations futures n'oublient jamais ce passage dramatique de l'histoire.

Marie-Claire Molinatti

Connaissance à nos gérérations - 21/06/2008
Il me semble, mais ce n'est que mon constat, qu'il est très regrettable, que nos anciens aujourd'hui tous disparus, ne nous ont pas, comme Mme Aubrac, laissés plus de documents oral . Dans ma famille, un Grand-père et son oncle (Général) étaient sur place, mais jamais rien ne nous est venu aux oreilles. Nous sommes maintenant curieux des lieux et des histoires, mais que nuls ne peu nous conter, si ce n'est des livres, quel gâchis. Soixantenaire, je raconte et fait visiter, à mes enfants, et grands-enfants cette drôle de guerre, car jamais nous ne devons oublier. C'est plus qu'un devoir, c'est du respect.

Alain Cisey

Hommage Caporal Chenuet Maurice 332ème RI 1888-198 - 05/05/2008
Le 16 Avril 1917 le 333eme RI Appellé Vieillle Champagne au sein de la Vème armée a attaqué dans le secteur de Berry au Bac. Mon Grand pére m'a raconté cette aventure humaine. Monté à l'assaut avec sa section d'environ 21 hommes, ils ne sont revenus qu'à 7. Mon grand père était chef de section de la 5eme Compagnie de Mitrailleurs de son régiment. Il obtint une citation et la croix de Guerre à cette époque. Le 332éme est un des rares régiments ayant progressé pendant cette offensive.

Thierry PELLE

Souvenir - 21/04/2008
J'ai fait mon service à Laon au 1er rama en 1995. Pendant cette période, j'ai participé au 20 km du Chemin des Dames, marathon en souvenir de cet évenement et je m'en rappelle encore aujourd'hui.

Pascal GUERIN

HOMMAGE - 28/03/2008
Mon grand-père Gustave Gentric soldat au 57ème régiment d'infanterie colonial enterré par explosion de projectile de gros calibre le 26 août 1916 ayant fait preuve de bravoure en restant à son poste, fut également intoxiqué par les gaz et évacué le 21 octobre 1917 et cité à l'ordre de la division. Il n'a jamais connu sa petite fille .Je lui rend hommage en tant que grand-père mais aussi comme formidable soldat.

Geneviève PROCNARD

N'oublions pas la bêtise de l'homme - 26/03/2008
N'oublions pas que la stupidité de certaine personne peut briser la vie de plusieurs millierq de personneq, et une pensée aux solats disparus au combat sans avoir droit à une sépulture

Yann POLLET

Inimaginable de nos jours - 15/01/2008
Autant de patriotisme, de courage, d'abnégation, de respect d'une certaine hiérarchie, force un souvenir permanent. Je ne vous oublie jamais.

Robert MOUGENOT

Super - 28/11/2007
La visite était bien.

loic vila

Hommage - 28/11/2007
Un grand hommage à toute ses personnes mortes dans la caverne du dragon et aussi ce qu'ils fabriquaient avec de simple munition est yraiment magnifique.

Dylan Boivin

Hommage - 25/11/2007
Un grand respect et une grande admiration pour tous ces jeunes soldats tombés au front, pour défendre leur pays, beaucoup sont morts par l'incompétence de l'état major, qui ont envoyé tous ces soldat à la mort. Ne jamais oublier tous ces sacrifices*

Jean-Luc PORTES

Respect - 18/08/2007
Grâce à vous, respect profond pour ces hommes, quel que soit leur camp, tombés dans des conditions effroyables et qui ont perdu leur vie, leur jeunesse et laissant derrière eux des familles, des amis dans la douleur. Que leur souvenir reste en l'Homme à jamais.

Alain SANSON

Douaumont sous la neige - 28/07/2007 - 28/07/2007
En plein hiver 1963, je suis parti seul avec ma 4L, malgré la neige, sur le site de Verdun pendant 4 jours. J'avais 23 ans et je voulais me rendre compte des conditions de vie au front et voir tous ces lieux de souffrances et de sacrifices dont j'avais pris connaisance dans les livres, pendant mon service militaire. Que d'émotions, de stupeur, de visions d'enfer... Ces hommes- là étaient des modèles de courage et de détermination pour sauver leur pays, leurs villages, leurs maisone et leurs familles. Nous leur devons beaucoup. Jeunes, qui n'avaient pas souffert, n'oubliez jamais, en visitant un village de France, de vous recueillir devant le monument aux morts, de lire TOUS LES NOMS DE CES HOMMES, de leur rendre hommage et d'apprécier la chance de n'être pas nés vers les années 1890. Gilbert RIVIERE

Gilbert RIVIERE

Hommage à nos braves - 31/05/2007
J'ai été amené à parcourir certains hauts lieux de la Grande Guerre. Avec chaque fois beaucoup, mais beaucoup d'émotion et de profond respect pour ces malheureux, fauchés en pleine jeunesse, qui ont combattu jusqu'au bout pour que la France demeure. Lorsque je penètre dans un cimetière, je ne peux m'empêcher d'y chercher la tombe d'un Poilu pour saluer bien bas la mémoire et la bravoure de nos valeureux anciens. Ne les oublions pas, gardons-les longtemps dans nos coeurs.

jACQUES THIRION

Souvenir de 1967 - 28/04/2007
J'ai visité le Chemin des Dames en 1967 avec mon grand-père Jean Dupouy, ancien combattant qui revenait sur ces lieux pour la première fois. Il y avait été blessé et fait prisonnier en 1917 par les troupes allemandes 50 ans plus tôt. Il a très bien reconnu l'endroit précis et s'est mis soudainement à pleurer. J'avais 10 ans. Je n'avais jamais vu mon gran-père pleurer, un homme dur, sec, qui a dû cacher ses émotions toute sa vie. Il est mort l'année d'après en 1968. Inoubliable Chemin des Dames il y a 40 ans dans les yeux d'un gamin devenu par la suite antimilitariste.

Thierry PEREMARTI

Merci à nos poilus - 27/04/2007
Merci à nos poilus morts pour la France. Merci à nos soldats sacrifiés pour la paix. Pourquoi tant de morts dans cette guerre injuste, cruelle et sans merci. Pourquoi tant d'orphelins, de veuves et de sans famille. Moi simplement je veux leur dire merci.

Adrien G.

Hommage - 18/04/2007
Mon grand-père Pierre BADENS soldat matricule 015428 de la 2ème compagnie du 1er régiment d'infanterie a été grièvement bléssé le 31 juillet 1917 en BELGIQUE. Il avait participé à la bataille du Chemin des Dames. Il est resté toujours trés discret sur cet épisode douloureux. Pourtant, de temps à autre, il parlait de cette offensive, terrible...de ses copains partis. Je viendrai voir le mémorial. Ce sera une façon, la mienne, de lui rendre hommage en tant que grand-père mais aussi comme soldat.

Michel PRINA

Hommage - 17/04/2007
Paix aux âmes de tous ceux qui ont perdu leur vie, sur ces terres imprégnées de leur sang de leur chair, mon respect leur est acquis depuis toujours et pour toujours, mais honte à ceux qui ont par leur incompétence, leur mépris, et se servant des prérogatives de leur grade, ont envoyé en toute conscience, tous ces pères, frères, enfants à une mort aussi certaine qu'inutile !!!! Je suis passé plus de soixante ans après, sur quelques sites où ont eu lieu de terribles combats, aujourd'hui il ne reste vraiment, que les croix,il y en a tellement!!!! Tellement mais chacune est unique, elle porte un nom, derrière ce nom il y a eu une vie malheureusement trop courte, et il y a de l'amour tellement d'amour; je vous renouvelle humblement tout le respect qui est en moi, vous faites partie de ma vie !!!!!!

guy ASTOLFI

Hommage - 15/04/2007
Profond respect pout toute une génération envoyée comme chair à canons par des généraux incompétents bien cachés derrière le front, quel gachis! mais nous n'oublierons jamais le sacrifice et le courage de tous ces pauvres soldats.

Christophe MEURET

Hommage - 24/03/2007
Un grand hommage à tout ces hommes qui sont morts au front merci

jackie DOUBLET

Pour le monde - 23/03/2007
L'Histoire est la conséquence du Présent. N'oublions jamais cette page qui nous permettera toujours de savoir qui on est et pourquoi nous sommes comme cela. Des hommes se sont battus pour la liberté de la France, d'autres pour les Interets de l'Allemagne, que les causes ne soient pas traitées mais que les conséquences soient analysées.

Adrien GRATON

Merci - 20/03/2007
Merci a ceux qui ont donnés leurs vies pour que nous soyons FRANCAIS.

Christian DUQUENNOY

Semper viventes - 19/03/2007
O milites Viae Dominarum semper in animis nostris vivetis !

Jacques LACHARRON

Maintenant un visage - 16/03/2007
Les recherches m'ont donné un visage à la première guerre. Chez nous dans la région d'Ypres et Poperinge, en belgique, on vit encore avec cette réalité.

Robrecht DE GERSEM

Mon message - 03/03/2007
J'ai entendu parler de CHEMIN DES DAMES par mon père et j'y suis allé il y a quelques années. Cela a du être pénible.

Gilbert JALLABERT

Souvenir éternel - 12/02/2007
Nous sommes libres grâce à eux, tout ecolier français devrait apprendre cette page d'histoire, pour les honorer; les respecter, se souvenir que s'ils sont libres c'est à ces braves qu'ils le doivent, Merçi a tous nos soldats.

Daniele MONTOURCY

De tout coeur - 06/02/2007
Cette guerre était horrible, le nombre de morts est impressionant.

Tiff Matelot

En sa mémoire - 03/02/2007
On ne peut être que fier et à la fois attristé en pensant à tous ces hommes qui ont combattu et succombés pour notre liberté et notre beau pays. Par ces mots je pense à mon Grand-père, qui a pris part aux combats du chemin des Dames ou dans sa région en 1918. Comme in n'en parlait que rarement, je me permets de le faire en sa mémoire.

Michel DECROIX

Enfants fauchés - 31/01/2007
Quelque soit tes origines tu es parti trop jeune, la bêtise humaine encore, quand je vais me promener seul au chemin j'ai l'impression de vous entendre dans votre combat et vos souffrances et cela je ne peux pas vraiment l'expliquer enfin, reposez en paix pauvres petits gars.

michel SKAB

Merci - 30/01/2007
Merci à tous ces soldats français mort pour la France.

Antoine C

Impressionnant! - 30/01/2007
Je suis toujours fasciné par cette guerre,comment des hommes ont pu resister pendant de longues années aux contact de toutes ces horreurs,c'est inimaginable.

André CHARLIER

Merci - 29/01/2007
Je suis un passionné d'histoire de guerre et de par vos lettres et vos mémoriaux, vous me permettez d'imaginer dans quelle situation ont vécu les hommes qui ont fait cette guerre. Je trouve que malheureusement dans le domaine scolaire, le programme historique passe trop vite sur cette guerre alors qu'il y a tant à dire. Merci d'entretenir ces monuments en espérant que derrière vous il y ait encore des gens qui le fassent.

Didier REBILLOT

Plus jamais ça - 19/01/2007
Je ressens toujours la même émotion lorsque j'emprunte le Chemin des Dames, cette campagne aux paysages superbes ou tant d'Hommes ont souffert..mélange étrange de beauté et d'horreur. C'est un devoir commun, aujourd'hui et demain de ne jamais oublier et de raconter l'histoire de ce petit coin de terre..ne pas les oublier et comme eux affirmer

christian B

MERCI - 13/01/2007

90 ans après cette horreur, et en essayant je dis bien en essayant d'imaginer la souffrance de tous ces hommes (qu'importent leurs nationalités). Il est plus qu'important de ne jamais les oublier et d'entretenir ces pierres où ils reposent.
PAX

Jacky DOYONNARD

Le Mémorial - 03/09/2006
Merci beaucoup, car nous avons trop tendance à oublier et il faudrait, à mon avis, restaurer certains cimetières militaires ou mémorial pour ne pas oublier.
Il reste, je crois, 5 ou 6 survivants. J'ai peur qu'après, "ils" effacent tout.

Frédéric CHARLATTE

Hommage - 02/07/2006
Hommage à tous ceux qui comme lui sont morts au front. Mille pensées.

Sophie MACAIRE

A mon arrière arrière grand-père - 11/10/2005
J'ai 10 ans à ce jour et je voudrais dire Merci pour nous avoir permis d'être libre même si aujourd'hui certains se posent des questions : La France est un bon pays. Merci aux soldats qui sont morts pour nous.

Sébastien LE BAILLIF

Vous êtes plus que des héros - 04/05/2005
Vous êtes plus que des héros pour moi car vous avez lutté contre toute cette horreur de la guerre même si la France vous a totalement oubliés sur les 2 guerres mondiales. Merci aux morts marocains, francais, britanniques, belges, italiens, américains, etc.

Tayib ZAHIDI

Monument allemand - 03/02/2005

Bonjour,
Comment se fait-il qu'un monument allemand de 1915, non loin du Chemin des Dames, soit laissé à l'abandon dans un champs, ruiné, inscriptions effacées ?
Je trouve cela triste, c'est tout. J'espère seulement qu'une association allemande aura le bon sens de rénover ce monument (elevé dès la fin des combats).
Pour info, ce monument commémore les combats acharnés qui se déroulèrent fin 1914, début 1915, lorsque l'armée allemande se retirait après la bataille de la Marne et que le front se stabilisait sur l'Aisne. Les inscriptions étaient : "A nos morts 1914 - 1915".
En outre, de petits graphitis ornent les ornementations du monument. Ce sont des inscriptions de 39-40, personnalisées par les soldats français. On peut y lire des numéros de régiments, des noms de soldats.
Voilà.
Merci

Clément CHEVALIER

Mentions légales - CNIL - Crédits
Crédits photographiques
Aide espace contributeurs Aide sur les documents Aide pour les actualités